Bryan Y. Norton, SJ
Bryan Y. Norton, SJ

Province: Midwest des États-Unis

Date de naissance: 1er février 1984

Ville natale: Cleveland (Ohio)

Études:
Baccalauréat en philosophie de Williams College
Mmaîtrise en lettres classiques de l’Université Washington de Saint-Louis

Faits saillants de sa formation jésuite:
A enseigné les langues et les lettres classiques à l’Université Xavier de Cincinnati (Ohio)
A travaillé à soigner les malades avec les Frères de Saint-Jean-de-Dieu
A été diacre à la paroisse Saint-Ignace de Paris et à l’église Saint-Pierre de Saint-Denis

Après son ordination:
Il retournera à Paris terminer sa licence en théologie au Centre Sèvres


Bryan avec sa mère Barbara à Montmartre (Paris), le lendemain de son ordination au diaconat, pour une messe à la chapelle où saint Ignace et les premiers compagnons ont prononcé leurs vœux en 1534.

Quel est ton saint préféré, et pourquoi?
Quand les jésuites font profession perpétuelle à la fin de leur noviciat, on les invite à choisir un saint patron, s’ils le veulent. Même si nous n’utilisons pas de « nom de religion » en public, nous prenons cette dévotion au sérieux; car ce choix crée un lien spirituel  spécial au sein du Corps du Christ. Pour ma part, le choix était facile et je ne l’ai jamais regretté. Le jour de mes premiers vœux, comme beaucoup d’autres jésuites avant moi, j’ai pris le nom de Marie.

Difficile de trouver mieux que la Mère de Dieu, n’est-ce pas? Par ailleurs, ce choix me permettait de résoudre un dilemme insoluble autrement : choisir le saint jésuite que je préfère. À un niveau beaucoup plus profond, cependant, ce lien à Marie dit quelque chose des racines maternelles de ma vocation jésuite. En fin de compte, je dois ma vocation à ma chère maman, Barbara. Depuis mon tout jeune âge, sa tendresse m’a montré que Dieu est Amour (1 Jn 4,8). Avec les années, son soutien sans failles m’a enseigné à construire sur le roc (Mt 7, 24-27). À chaque étape de mon cheminement, sa présence maternelle – même de loin – m’a préparé à l’étroit compagnonnage avec le Christ qui est au cœur de la vie jésuite.


Bryan avec le chien de la famille, Murphy, près de la nouvelle grotte mariale à son alma mater, la Saint Ignatius High School de Cleveland (Ohio).

À cause de ce lien, je me suis toujours senti très proche de Marie. Sa maternité m’a guidé vers la personne de Jésus. Jour après jour, elle m’enseigne ce qu’Il est : « Dieu avec nous » (Mt 1,23). Ce faisant, elle me rappelle ce que je suis appelé à être : un disciple de la Parole et un porteur de la présence du Christ dans le monde. Le poète anglais Gerard Manley Hopkins (1844- 1889) — un des jésuites que je préfère — l’a dit admirablement : « Grâce à elle, nous pouvons le voir / adouci et non moins net, / car sa main (à elle) tamise sa lumière (à lui) / pour qu’elle s’adapte à notre vision. »

Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église — prie pour nous …









Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15





Demontreville Jesuit Retreat House
The Demontreville Jesuit Retreat House is located on the shores of Lake De Montreville in Lake Elmo, Minn.