Notre action
Justice sociale

Les jésuites croient que la foi chrétienne exige un engagement pour la justice. Cela signifie confronter les structures de notre monde qui perpétuent la pauvreté et l'injustice. Comme la Compagnie de Jésus l'a déclaré lors de sa 32 ème Congrégation générale en 1975: "La mission de la Compagnie de Jésus aujourd'hui est le service de la foi, dont la promotion de la justice constitue une exigence absolue."

Cette mission prend plusieurs formes, incluant le service, la justice, le dialogue et les actions de plaidoyer sur de nombreuses problématiques partout autour du monde. Et cela ne va pas sans coût: plus de 45 jésuites ont été tués à cause de leur travail au nom des pauvres et des marginalisés depuis la déclaration de la 32 ème Congrégation générale. Parmi ceux-ci, on retrouve six éducateurs jésuites qui, avec leur femme de ménage et sa fille, ont été assassinés par des officiers militaires aux petites heures du matin du 16 novembre 1989, au San Salvador.

Au niveau international, le Service jésuite pour les réfugiés (JRS) est probablement le programme de justice sociale le plus connu. Ce service a vu le jour en 1980 en réponse à la situation des Boat People vietnamiens qui fuyaient leur pays à l'aube de la guerre du Vietnam. Aujourd'hui, JRS œuvrent dans plus de 50 pays pour répondre aux besoins urgents de ceux et celles qui ont été déplacés contre leur gré. L'éducation des enfants dans les camps de réfugiés constitue une des réponses à ces besoins.

Comme tous les ministères sociaux jésuites, le travail auprès des réfugiés est profondément enraciné dans la spiritualité ignacienne, laquelle cherche à trouver Dieu en toutes choses. Ceux qui répondent à cet appel se perçoivent comme des témoins de la réalité de Dieu, présent à travers toute l'histoire humaine, et ce même dans les épisodes tragiques lorsque des personnes sont poussées hors de leurs maisons par la persécution, la guerre, la famine, les désastres ou l'injustice économique.

Aux États-Unis, JRS/USA répond aux besoins spirituels des immigrants et des réfugiés qui sont en détention. Une des initiatives qui est né de cet effort est le Kino Border Initiative (KBI), un ministère binational. Inauguré en 2009, KBI offre une aide humanitaire directe et un abri aux migrants récemment déportés à Nogales au Mexique, tout en offrant des services d'éducation, des services sociaux et de plaidoyer à travers son travail à Nogales en Arizona. KBI cherche à informer et à transformer les politiques d'immigrations locales, régionales et nationales.

Des étudiants inspirés

Le programme du Jesuit Volunteer Corps et celui de Jesuit Volunteers Canada, deux programmes-phares associés aux jésuites, sont très populaires parmi les jeunes diplômés universitaires. Les volontaires passent une année à travailler sur une variété de projets anti-pauvreté à travers les États-Unis ou le Canada ainsi que dans plusieurs autres pays. Le "charisme" jésuite ou l'orientation spirituelle a également inspiré une nouvelle famille d'organisations de justice ignacienne comme le Ignatian Solidarity Network (le réseau de solidarité ignacienne) Ce réseau coordonne des programmes liés à la justice et aux efforts de plaidoyer auprès des écoles, des paroisses et des autres institutions jésuites.

De plus, les universités jésuites ainsi que les écoles secondaires incorporent la dimension de justice dans les expériences éducatives de leurs étudiants. Il y a aussi un certain nombre d'initiatives locales reconnues administrées par les jésuites. Par exemple, Hopeworks, une organisation de formation et de développement pour les jeunes des zones urbaines défavorisées située à Camden au New Jersey, lutte contre la pauvreté et la violence en enseignant des compétences comme le design web et en mettant les jeunes en contact avec des clients et des employeurs, tout en offrant des soins en santé mentale et du soutien psychosocial. À Los Angeles, une autre organisation administrée par les jésuites, Homeboy Industries, cherche à offrir des solutions à la violence chez les jeunes en créant des entreprises de démarrages incluant la pâtisserie, les travaux d'aménagement paysager et celle de la suppression des tatouages. Ces entreprises et quelques autres emploient d'anciens membres des gangs de rues et offrent de l'espoir et des alternatives à la violence et la pauvreté endémiques.



Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15




Justice sociale B- B- B- B- B-Plaidoyer organisationnel
Éducation Paroisses Centres de retraite Dialogue interreligieux Partenariats


Jesuit Spirituality Center
Situated on 900 acres of farmland, the Jesuit Spirituality Center at Grand Coteau provides a quiet environment for those seeking God through the Spiritual Exercises.