Nouvelles
Double ordination diaconale à Québec

Le 3 juin, à la chapelle des jésuites de la rue Dauphine à Québec, nos compagnons Amos Estinor et Germain Clerveau ont reçu l’ordination diaconale en présence du Provincial, et de nombreux jésuites et ami(e)s. Dans son homélie, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix – qui présidait la célébration – a invité les ordinants «à avoir des pauvres parmi leurs amis, afin d’être de bons pasteurs…» Cliquez ici pour les photos.

Brèves biographies des nouveaux ordonnés

Amos ESTINOR, SJ

Il est né à Treille (Gros-Morne), dans le diocèse des Gonaïves (Haïti), le 6 février 1985. Il fait partie d’une famille de cinq enfants vivants. Il a été baptisé à l’église Notre-Dame de la Chandeleur de Gros-Morne, le 12 mai 1985. Il a été confirmé le 30 mai 2003 dans la même église. Il a fait toutes ses études dans des établissements publics. Après avoir obtenu son diplôme de fin d’études (le baccalauréat), il demanda à entrer dans la Compagnie de Jesus au printemps 2005. Après une année de candidature, il fut admis au noviciat de Port-au-Prince le 31 juillet 2006.

Amos prononça ses premiers vœux deux ans plus tard, le 7 août 2008. Il se rendit ensuite en République dominicaine pour y poursuivre des études de lettres et de philosophie durant quatre ans au Centre d’études de la Compagnie de Jésus, à Santo Domingo. Il revint en Haïti pour y faire sa régence (i.e. un stage d’activités apostoliques), en travaillant, de 2012 à 2014, au Service jésuite auprès des migrants, à Ouanaminthe, à la frontière d’Haïti et de la République dominicaine.

Amos a suivi, au cours des trois dernières années, les cours de théologie à la Faculté de théologie de l’Université Laval de Québec. Il obtiendra bientôt le baccalauréat, qui marque la fin du premier cycle des études en théologie. On lui a conféré les premiers ministères (l’acolytat et le lectorat) le 18 mars 2012, à la chapelle de la résidence des étudiants jésuites de Santo Domingo. À l’été 2016, il a suivi, aux États-Unis, avec d’autres jeunes jésuites, la session appelée «Mois Arrupe», pour mieux se disposer à répondre à l’appel à être ordonné prêtre dans l’Église et pour exercer son ministère selon les modalités de la Compagnie de Jésus.

Germain CLERVEAU, SJ

Il est né à Port-Salut, dans le diocèse des Cayes (Haïti), le 29 septembre 1982. Il est un enfant unique. Son père est décédé alors que Germain était encore très jeune. Sa mère s’est remariée alors qu’il avait six ans. Il a été baptisé à l’église Saint-Dominique de Port-Salut le 18 décembre 1982. Il a été confirmé le 2 mai 2004 à l’église Saint-Charles de Carrefour, dans l’archidiocèse de Port-au-Prince. Il a fait ses études primaires et une partie de ses études secondaires à Port-Salut. Il a complété ses études dans un lycée de Carrefour ou il a obtenu le baccalauréat à la fin de l’année scolaire 2OO4. Il prit un an pour perfectionner sa connaissance du français et discerner l’appel du Seigneur. Au terme de cette année, il demanda à entrer dans la Compagnie de Jésus. Après une année de candidature, il fut admis au noviciat de Port-au-Prince le 3l juillet 2006.

Germain prononça ses premiers vœux deux ans plus tard, le 7 août 2008. Il se rendit ensuite en République dominicaine pour y poursuivre des études de lettres et de philosophie durant quatre ans au Centre d’études de la Compagnie de Jésus de Santo Domingo. Il revint en Haïti pour y faire sa régence (i.e. un stage d’activités apostoliques), en travaillant, de 2012 à 2014, à Foi et Joie, un organisme jésuite qui coordonne l’enseignement et la direction d’écoles en milieu pauvre, à partir de Port-au-Prince.

Germain a suivi, au cours des trois dernières années, les cours de théologie a la Faculté de théologie de l’Université Laval de Québec. Il obtiendra bientôt le baccalauréat, qui marquera la fin du premier cycle des études en théologie. On lui a conféré les premiers ministères (l’acolytat et le lectorat) le 18 mars2012, à la chapelle de la résidence des étudiants jésuites de Santo Domingo. À l’été 2016, il a suivi, aux États-Unis, avec d’autres jeunes jésuites, la session appelée «Mois Arrupe», pour mieux se disposer à répondre à l’appel à être ordonné prêtre dans l’Église et pour exercer son ministère selon les modalités de la Compagnie de Jésus.


Nouvelles récentes

Décerné pour la première fois en 1979, ce prix porte le nom du deuxième évêque de Montréal, Ignace Bourget.

À Richelieu, le 15 mai 2017, est décédé à l’âge de 101 ans, après 80 ans de vie religieuse, le P. Irénée Beaubien, S.J. Le corps sera exposé à l’église du Gesù, à Montréal, le vendredi 26 mai, de 19h à 21h, avec prière oecuménique.

Durant la première année de noviciat, les jeunes jésuites vivent une expérience de pèlerinage. Trois jeunes jésuites nous partagent quelques moments marquants de leur expérience.

En réponse aux appels à l'action de la Commission Vérité et Réconciliation.

Le noviciat inculque dans l’esprit du jésuite la manière de procéder de la Compagnie dont le secret se trouve, me semble-t-il, dans le discernement spirituel.

Le Service jésuite des réfugiés réclame la suspension immédiate de l’Entente sur les tiers pays sûrs. Permettons ainsi aux personnes en danger de revendiquer le statut de réfugié de manière ordonné et régulière.

Suite à l'attentat à Québec le 29 janvier, le Centre justice et foi tient à exprimer sa solidarité avec tous les concitoyens et les concitoyennes de confession musulmane.

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



Bellarmine Jesuit Retreat House
Bellarmine Jesuit Retreat House is located on 80 acres of gently rolling meadows and wooded countryside just 35 miles northwest of Chicago.