Nouvelles
Compte-rendu des progrès sur le projet jésuite de construction de maisons en Haïti pour les victimes de l’ouragan Matthew

Le 15 mai dernier, l’archevêque Gontrand Décoste, un jésuite haïtien, a présidé au lancement du nouveau projet de construction de maisons à Roseaux, en Haïti, l’une des régions les plus affectées par l’ouragan de catégorie 4 qui a frappé le pays en octobre dernier. Ce projet a été initié par les jésuites. Depuis, six maisons ont été terminées ou sont près d’être complétées.


L’archevêque Joseph Gontrand Décoste sj, (au centre) a présidé au lancement du projet d’habitations des jésuites. (photo: Jean-Thomas Dabady, SJ)

En plus d’avoir causé la mort de 1000 personnes, l’ouragan Matthew a détruit des milliers de maisons. Cet ouragan, le pire à frapper Haïti depuis 50 ans, n’a fait qu’ajouter à la dévastation causée par le tremblement de terre de 2010 qui avait causé près de 230 000 victimes.

L’automne dernier, les jésuites d’Haïti ont répondu en force à cette crise. Ils ont mis en place une opération humanitaire d’urgence et ils ont planifié une nouvelle initiative audacieuse : la construction de 75 nouvelles maisons, résistantes aux tremblements de terre et aux ouragans, pour les familles qui avaient perdu leurs maisons durant l’ouragan.


Les bénéficiaires ont participé à une rencontre en avril dernier pour en apprendre davantage sur le projet. (photo: Jean-Thomas Dabady, SJ)

Le père Miller Lamothe sj, délégué provincial pour Haïti, a lancé un appel directement à la congrégation générale 36 à Rome, pour collecter des fonds pour le projet de construction. Au nom des jésuites d’Haïti et de la province du Canada français, dont ils font partie, il a demandé aux jésuites de partout dans le monde de « faire preuve de solidarité envers les victimes de l’ouragan Matthew. »

Des plus petites provinces jésuites jusqu’au père général, le père Arturo Sosa sj, qui a souligné que le projet de reconstruction constituait « une œuvre de miséricorde urgente », les jésuites ont contribué en force. Les objectifs pour le projet des 75 maisons ont été dépassés en avril 2017 – avec des contributions allant de $11.63 à plus de $100 000-- la majorité provenant des provinces, communautés et œuvres jésuites.


Une illustration des plans d’une des maisons, dessinée par l’ingénieur du projet, M. Jean-Honnel Joassyn (Image: courtoisie de M. Jean-Honnel Joassyn)

Les nouvelles maisons seront construites dans trois zones que les jésuites ont identifiées comme étant des « zones d’intervention » dans la péninsule méridionale d’Haïti. Vingt-cinq sont prévues à Roseaux, vingt à Désormeaux et trente dans les villes de Cesse et Bergerac.

L’ingénieur du projet, M. Jean-Honnel Joassyn, a dessiné les plans de ces structures de trois pièces, résistantes aux tremblements de terre et aux ouragans, pour qu’elles soient plus solides que la plupart des autres maisons des régions affectées, que celles-ci soient nouvelles ou non.


Le travail pour le projet a commencé en mai dernier. (photo: 
Jean-Honnel Joassyn)

Vers la fin avril, l’équipe du projet, qui comprend le directeur du projet, M. Jean-Barnabé Bellanton, ainsi qu’un superviseur, le père Jean-thomas Dabady sj, a tenu une réunion avec les familles de Roseaux qui vont bénéficier des nouvelles maisons. L’équipe a expliqué chaque étape du processus de construction ; une réunion importante puisque les bénéficiaires fourniront des services en nature afin de réduire les coûts de construction. Bien que la saison des pluies affectera ce processus, l’équipe prévoit compléter cinq maisons par mois. 

Lorsque le Pape François s’est adressé à la congrégation générale des jésuites à Rome, l’automne dernier, il a rappelé aux délégués que « la miséricorde n’est pas une abstraction, mais bien une manière de vivre qui consiste en une multitude de gestes concrets plutôt que de simples mots. » En ce qui concerne le projet d’habitations des jésuites en Haïti, un ‘geste concret’ signifie des maisons pour 75 familles.


L’une des premières maisons, presque terminée (photo: Gay Fenel)


Nouvelles récentes

La communauté de la Villa Saint-Martin a célébré dimanche dernier, 22 octobre, le 100e anniversaire du Père Jean-Marie Rocheleau SJ.

Un groupe de jésuites et d’autochtones se sont embarqués pour un pèlerinage de plus de 800 kilomètres en canot pour promouvoir la réconciliation au Canada.

Jean Denis Saint-Félix sj a été nommé pour être le secrétaire.

La présente situation nous invite à revenir au fondement de notre commune humanité et aux liens essentiels de solidarité qui tissent une société.

Le 17 juin 2017, une soixantaine de personnes se sont rassemblés pour la célébration de clôture de l’année du 40e anniversaire de fondation du Centre de spiritualité Manrèse.

Le 3 juin 2017, à la chapelle des jésuites de la rue Dauphine à Québec, nos compagnons Amos Estinor et Germain Clerveau ont reçu l’ordination diaconale.

Décerné pour la première fois en 1979, ce prix porte le nom du deuxième évêque de Montréal, Ignace Bourget.

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



Jesuit Center for Spiritual Growth
The Jesuit Center in Wernersville, Penn., is a place of natural beauty, welcoming quiet and spiritual sustenance for those who seek peace within.