Nouvelles
Clôture du sommet historique sur les abus sexuels commis par des membres du clergé

25 février 2019 — Le pape François a clôturé dimanche, devant 190 évêques catholiques, quatre jours de « Rencontre pour la protection des mineurs dans l'Église » en jurant que l'Église « s'attaquera résolument » à l'abus des personnes mineures.

Si le sommet se termine au Vatican, le travail à faire pour que des lois et des mesures concrètes soient mises en place ne fait que commencer, a déclaré le père jésuite Federico Lombardi, qui a agi comme modérateur du sommet. Lors d'une conférence de presse, le 24 février, le père Lombardi a révélé que le pape François publiera bientôt un nouvel ensemble de lois et de directives pour la protection des enfants dans l'État de la Cité du Vatican.

Le père Lombardi a annoncé par ailleurs que la Congrégation pour la Doctrine de la Foi publiera un guide pour les évêques afin de préciser les devoirs et les responsabilités de tous les évêques face aux allégations d'abus.

Enfin, le pape François a l'intention de créer des groupes de travail de « personnes compétentes » afin de venir en aide aux diocèses et aux conférences épiscopales « qui ont du mal à s’attaquer aux problèmes et à prendre des initiatives pour la protection des mineurs », notamment lorsque leur font défaut les ressources nécessaires et le personnel qualifié.


Le pape François et des dirigeants ecclésiastiques du monde entier concélèbrent au dernier jour de la Rencontre pour la protection des mineurs dans l’Église. (Photo : CNS/Maria Grazia Picciarella)

Ce sommet historique réunissait les présidents de 114 conférences épiscopales du monde entier, ainsi que des responsables d’instituts religieux, des cadres de la Curie et des laïcs pour discuter des péchés de l'Église et entendre directement les victimes.

Les intervenants ont critiqué la manière dont l'Église a géré jusqu'ici les problèmes de maltraitance.

Le cardinal colombien Ruben Salazar Gomez, archevêque de Bogota, a réfuté ceux qui prétendent que le problème est pire ailleurs. « Le fait qu’il y ait des abus dans d'autres institutions et au sein d’autres groupes ne peut absolument pas justifier les abus commis dans l'Église, a-t-il rappelé aux évêques. Nous devons reconnaître que l'ennemi est à l'intérieur. »

D'autres évêques ont traité des changements pratiques qui s’imposent dans l'administration, en droit canonique et au niveau des relations entre les évêques, tant sur le plan personnel qu’à l’intérieur de leurs diocèses et de leurs conférences.

Sœur Veronica Openibo, religieuse nigériane supérieure de la Compagnie du Saint-Enfant-Jésus, a déclaré que les responsables ecclésiastiques ne doivent pas penser qu'ils peuvent « se taire jusqu'à ce que la tempête soit passée. Cette tempête ne passera pas. »


Sœur Veronica Openibo, religieuse nigériane, lors d’un point de presse au 3e jour du sommet au Vatican. À sa droite, le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich. (Photo : CNS/Paul Haring)

« Le premier pas vers une véritable transparence consiste à reconnaître les faits et à expliquer les mesures prises depuis l'époque du pape Jean-Paul II pour remédier à la situation, a déclaré Sœur Openibo. Ce ne sera peut-être pas suffisant aux yeux de bien des gens, mais cela montrera au moins que l'Église n'a pas été totalement silencieuse. »

La journaliste mexicaine Valentina Alazraki a interpellé les responsables rassemblés : « Si vous ne décidez pas de manière radicale de vous tenir du côté des enfants, des mères, des familles, de la société civile, vous avez raison d'avoir peur de nous, car nous autres journalistes qui recherchons le bien commun, nous allons être vos pires ennemis. »

Le père jésuite Hans Zollner, président du Centre de protection de l'enfance de l'Université pontificale grégorienne de Rome, dit que « l’attitude au début [du sommet] était différente, et qu’à la fin du sommet, elle était certainement très différente. J'ai eu des échos de plusieurs groupes de travail et j’ai entendu nombre de personnes dire qu’elles repartaient transformées. » Le père Zollner estime que cette transformation vient de ce qu’on a écouté des victimes avant et pendant la rencontre.


Le père Federico Lombardi, SJ, a agi comme modérateur lors de la Rencontre tenue au Vatican pour la protection des mineurs dans l’Église. (Photo : CNS/Paul Haring) 

Lors de son allocution de clôture, le pape a qualifié d’« instruments de Satan » les clercs qui abusent des enfants et il a déclaré qu'un comportement criminel comme celui-là est « totalement incompatible avec l'autorité morale et la crédibilité éthique [de l'Église]».

« L’Église est déterminée à entendre les enfants maltraités, exploités et oubliés, où qu'ils se trouvent, elle va veiller sur eux, les protéger et en prendre soin », a dit le pape. 


Nouvelles récentes

Le 7 mai dernier est décédé à Paris Jean Vanier, le fondateur de l’Arche.

Comment vivre l’appel du pape François à répondre au cri de la Terre et au cri des pauvres?

Regis College a annoncé la semaine dernière la nomination de Sœur Susan K. Wood, SCL, Ph. D., au poste de doyenne des études du collège.

Nous jésuites d’Haïti nous nous ferons le devoir d’entrer en contact avec nos partenaires naturels d’ici et d’ailleurs ainsi que les autres secteurs de la vie nationale et pour proposer et penser ensemble un espace à partir duquel nous pourrions réfléchir aux mécanismes réels de ce dialogue.

Cet automne, la Compagnie de Jésus aux États-Unis, au Canada et en Haïti a accueilli 40 nouveaux novices dans ses noviciats.

Le Sanctuaire des Martyrs vient d’ouvrir une nouvelle hôtellerie : Le Magis.

Edmund Lo S.J. vient d’être nommé Coordonnateur national du Réseau mondial de prière du pape (RMPP).

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



Loyola House of Retreats
Loyola House of Retreats is located on 30 acres of beautiful lawns, gardens and woodland in a quiet section of Morristown, N.J.