Nouvelles
Beau temps, mauvais temps, d’Ignatius Farm à la table

Que font les agriculteurs pendant l’hiver? À cette question, la curiosité populaire en ajoute tout de suite une autre : que font les agriculteurs quand il pleut? Le printemps a été pluvieux. Le plus humide qu’a vu Heather Lekx, directrice de la ferme de l’Ignatius Jesuit Centre, depuis 18 ans qu’elle est ici. Et alors, que fait l’équipe de la ferme? Elle improvise.

« Les agriculteurs sont très capricieux », explique le directeur adjoint Donald Bowyer, qui ne cesse de tourner et de retourner dans sa tête différents scénarios à mesure que l’eau, de la bruine la plus fine aux ondées torrentielles, vient ruiner son plan de culture. Quand le sol est trop humide, impossible de faire les semailles.

Mais l’équipe de la ferme a encore un peu plus d’une semaine pour lancer la campagne d’Agriculture communautaire partagée de cette année (CSA pour Community Shared Agriculture), et distribuer la première part de la récolte saisonnière; un groupe de familles attend d’ailleurs avec impatience de recevoir un panier hebdomadaire de légumes bio fraîchement récoltés dans les champs d’Ignace. Quand il s’agit de faire pousser la récolte, on le sait aussi, les agriculteurs arrivent à faire l’impossible.

« Nous avons fait l’expérience de semer dans nos espaces secs, à l’intérieur, des cultures que nous plantons normalement à l’extérieur, raconte Donald Bowyer. C’est ainsi que nous avons planté de la laitue, des radis et des oignons autour des plans de tomate et de concombre dans notre serre tunnel. Et nous avons planté les épinards sur trois rangs comme d’habitude, mais entre ces rangs nous en avons planté à la main deux autres afin de produire plus de nourriture en moins d’espace. »

La CSA fait partie de la vie de l’Ignatius Jesuit Centre depuis 2001. La ferme Ignatius pratique l’agriculture biologique et est certifiée par une tierce partie, Ecocert. En achetant les produits bio locaux de la CSA, on obtient une plus grande variété de légumes, et des légumes plus frais et plus riches en nutriments.

Malgré les conditions climatiques difficiles, l’équipe de la ferme dispose d’un assortiment de produits frais qui devraient arriver à maturité pour la première distribution de la CSA, le 18 juin, et le reste des champs annoncent des récoltes abondantes. Les fraises sont en fleur, prêtes à produire leur fruit et à le gorger de sucre.

« Ce printemps a exigé beaucoup de flexibilité; cela nous rappelle que le plus beau plan n’est qu’un guide pour faire le travail, ajoute M. Bowyer. Mais cette année, c’est l’année où il a fallu déchirer le plan. »

Il n’est pas trop tard pour s’inscrire à une part de la CSA. On distribue des parts au début, au milieu et à la fin de l’été, et il y a aussi des parts d’hiver. Les personnes intéressées à faire partie de la CSA peuvent se présenter à la ferme, ou commander en ligne à l’adresse ignatiusguelph.ca en cliquant sur le panier d’épicerie.

À propos de l’éthique à la ferme Ignatius  

Ignatius Farm exprime les Program Objectives of the Ignatius Jesuit Centre (Objectifs du programme du Centre Ignatien Jésuite) à travers l’agriculture biologique et relationnelle.  

L’agriculture écologique met l’accent sur les pratiques de gestion qui restaurent, maintiennent et améliorent l’harmonie écologique. Elles construisent et entretiennent un sol sain grâce à l’utilisation d’engrais organiques, de rotations de cultures complexes et de cultures d’engrais verts. Aucun engrais synthétique ou pesticide n’est utilisé sur la ferme. Ignatius Farm est certifiée biologique par ECOCERT, un organisme international de certification et d’accréditation.  

L’agriculture relationnelle se concentre sur la promotion de l’économie à l’échelle humaine. Vous pouvez avoir un régime Zero Mile en venant à la ferme pour obtenir de la nourriture qu’ils cultivent, ou en cultivant votre propre nourriture sur une parcelle jardiniere. Selon les principes prônés par le Ignatius Center, manger localement et en saison ne réduit pas seulement la distance à parcourir pour se rendre à la nourriture – les fermes et les collectivités ont besoin les unes des autres pour survivre et prospérer. Afin de rendre les fermes et les aliments biologiques plus accessibles, la ferme offre la possibilité de s’impliquer dans des activités agricoles, de commanditer des actions de récolte et des parcelles de jardin pour les familles et les organismes de services, et d’être conseillé sur les pratiques agricoles biologiques. [jesuites.ca]


Nouvelles récentes

Les périodes de crise nous amènent à réfléchir. Internet déborde d’articles du genre « Ce que j’ai appris pendant la pandémie. »

Pour égayer cette étrange saison de collations des grades, nous proposons ici un classement des mascottes des collèges et universités jésuites des États-Unis.

Réfugié somalien en Jordanie, Hassan Abdullahi partage son expérience pendant la COVID-19.

Shannon K. Evans, autrice et mère de cinq enfants, raconte les moments de grâce de son quotidien.

En pensant à ce que signifiait le coronavirus pour sa famille, et pour les personnes dans la marge, Caron Bellm a écrit la « Prière pour une pandémie », aujourd’hui largement diffusée.

Le père O’Hare est décédé le 29 mars 2020 dans le Bronx, à New York, au terme d’une longue maladie. Il avait 89 ans.

Que peut nous apprendre la vie de ce saint jésuite pour la pandémie actuelle?

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



Campion Renewal Center
Campion Renewal Center, situated 20 miles west of Boston, is located in a peaceful setting that provides plenty of walking trails through the woods and fields.