Nouvelles
Plaidoyer contre la peine capitale à l’occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort

par MegAnne Liebsch

8 octobre 2019 — À la veille de la Journée mondiale contre la peine de mort, le 10 octobre, des groupes catholiques et non confessionnels aux États-Unis se mobilisent pour prévenir des exécutions dans les États et au niveau fédéral. Le plaidoyer au niveau fédéral est particulièrement urgent, car le ministère américain de la Justice a annoncé récemment qu’il réactiverait la peine capitale, après une pause de 16 ans, et il a fixé la date de cinq exécutions. La première de ces exécutions doit avoir lieu en décembre 2019, et les défenseurs des droits de la personne demandent l’abolition de la peine de mort. Plusieurs membres du Congrès ont présenté un projet de loi pour abolir la peine de mort au palier fédéral.

Aux États-Unis, la peine de mort existe au niveau fédéral, dans les forces armées et dans 25 États, et il y a fréquemment des exécutions. En 2018, vingt-cinq personnes ont été mises à mort, ce qui place les États-Unis au septième rang dans le monde quant au nombre de détenus exécutés.

Pour l’Église catholique, l’abolition de la peine capitale est une priorité urgente. L’été dernier, le pape François s’est prononcé contre la peine capitale dans tous les cas, expliquant que l’enseignement de l’Église sur ce sujet est « arrivé à maturité ».

« Pour les croyants et les non-croyants, toute vie est un bien et sa dignité doit toujours être préservée, a déclaré François au Congrès mondial contre la peine de mort. La peine de mort est une violation grave du droit de chaque personne à la vie… J’encourage les dirigeants et tous les responsables à prendre dans leur pays les mesures nécessaires pour qu’on en arrive à l’abolition complète de la peine capitale. »

Des membres de la famille ignatienne aux États-Unis sont intervenus avec force pour l’abolition de ce châtiment.

« La peine de mort est un affront à la dignité de la personne humaine et au caractère sacré de la vie,  déclare le père Timothy Kesicki, SJ, président de la Conférence jésuite du Canada et des États-Unis. Comme l’a dit le pape François, la peine capitale n’a pas sa place dans le monde moderne et elle est contraire à l’enseignement catholique. Il est essentiel que les membres de la famille ignatienne continuent de reconnaître chez les détenus le visage de Jésus et qu’ils offrent leurs efforts et leurs prières pour l’abolition de la peine de mort aux États-Unis et partout dans le monde. »

En Californie, où se trouve le plus grand couloir de la mort au pays, le père George Williams, SJ, travaille avec les condamnés à mort de la prison d'État de San Quentin - des hommes que la société, dit-il, a rejetés dans la marge la plus reculée. Aumônier catholique de la prison, le père Williams offre un « ministère de réconciliation » à une centaine des 700 hommes qui se trouvent dans le  couloir de la mort de San Quentin.

L'entrée du couloir de la mort de la prison d'État de San Quentin, dont le père Williams est l'aumônier catholique. « Même si je ne peux pas empêcher les exécutions, je peux certainement être ministre de la réconciliation pour les détenus auprès desquels j’interviens : je les réconcilie avec Dieu, et avec les familles de leurs victimes, explique le père Williams. Ils restent des êtres humains. J’estime que c’est ce qui compte par-dessus tout. Nous avons affaire à des hommes qui sont des êtres humains comme nous, qui ont été créés à l’image de Dieu. »

La nombreuse population carcérale de la Californie a également poussé Linda Starr, avocate et professeure à l’Université de Santa Clara, à lutter pour une réforme de la justice pénale en lançant le Projet Innocence pour la Californie du Nord (NCIP). Né en 2001, après que la Californie eut commencé à autoriser les tests d’ADN post-condamnation, le projet prend en charge les cas de condamnation injustifiée et utilise des preuves génétiques pour disculper des innocents. Jusqu’ici, le NCIP a fait libérer 26 clients.

« C’est humain, c’est si fondamentalement humain de se tenir avec des gens que leur situation a accablés comme ils l’ont été et qui trouvent néanmoins la force et la grâce, confie Starr, directrice et cofondatrice du NCIP. C’est horrible de savoir que quelqu’un subit une sentence extraordinairement longue et endure les conséquences horribles d’un acte qu’il a commis, mais de devoir vivre cela pour quelque chose qu’on n’a pas fait... Nous continuons de lutter pour eux, et c’est formidable de pouvoir jouer ce rôle et d’arriver à obtenir cette forme de justice. »

Pour Maître Starr, le travail du NCIP est lié directement à la lutte contre la peine de mort. Plus se sont multipliés les succès du NCIP devant les tribunaux, plus les membres du personnel se sont concentrés sur l'élaboration de politiques et ont plaidé pour une législation qui s'attaque aux causes profondes des condamnations injustifiées. Récemment, leur lutte pour faire changer les normes sur l’application de preuves nouvellement découvertes dans les affaires criminelles a contribué à faire renverser la sentence d'un condamné à mort en Californie. Aux États-Unis depuis 1973, 166 personnes ont été arrachées au couloir de la mort parce qu’on a pu apporter de nouvelles preuves de leur innocence, selon le Centre d'information sur la peine de mort.

« Je pense que le mouvement pour l'abolition de la peine de mort peut invoquer ces cas d'innocents condamnés injustement pour expliquer qu’il faut renoncer aux exécutions, explique Starr. Vous avez des gens qui n'acceptent pas l'argument fondé sur la morale : les erreurs que commet notre système les font beaucoup réfléchir. »

Dans l'ensemble de la communauté catholique, le Réseau de mobilisation catholique (CMN) rassemble des milliers d'Américains qui réclament l'abolition de la peine capitale au niveau des États. Grâce à des campagnes de lettres, à des activités de sensibilisation et à la formation de coalitions, le CMN a contribué à faire abolir la peine de mort dans sept États. Mais quand le ministère fédéral de la Justice a annoncé les cinq exécutions en juin, la mobilisation du CMN a été catapultée au niveau national.  

Aujourd'hui, le CMN s'attaque à la peine de mort au niveau fédéral par des activités de plaidoyer législatif et d'organisation au niveau local. Pour participer à la mobilisation du CMN, joignez-vous à sa Campagne de lettres aux journaux ou inscrivez-vous au projet Mercy in Action Project [La miséricorde en action], qui recueille des fonds afin de plaider la clémence pour les personnes condamnées à mort.

En cette Journée mondiale contre la peine de mort, passez à l’action avec la Conférence jésuite en appuyant l’abolition de la peine de mort fédérale.


Nouvelles récentes

À la mémoire d’un grand homme, voici 31 citations de Martin Luther King Jr.

«Je suis fatigué de voir tout ce qu’on raconte sur Haïti c’est les problèmes.»

6 janvier 2020 - En cette Semaine nationale de la migration, les responsables jésuites nous exhortent à soutenir et à défendre les migrants, les réfugiés et les demandeurs d'asile.

Trois établissements d’enseignement jésuites, Spring Hill College, McQuaid Jesuit High School et Creighton Preparatory School, ont désigné de nouveaux présidents.

Cette année, des jésuites canadiens et américains ont été ordonnés au diaconat lors de plusieurs cérémonies dans les deux pays.

Ramez Kamel sj et Christian Georges sj, jésuites de la province du Proche Orient, ont prononcé leurs premiers vœux dans la Compagnie de Jésus, à Beyrouth, au Liban.

C’est au son des teweikan, des tambours autochtones, sous des effluves de sauge sacrée et dans une ambiance priante, qu’a eu lieu la toute première messe autochtone organisée par l’église du Gesù.

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



Ignatian Spirituality Center
The Ignatian Spirituality Center of Kansas City offers programs in Ignatian prayer and retreats and trains lay people as spiritual directors and retreat guides.