Nouvelles
La famille ignatienne répond à l’appel de la direction jésuite à faire preuve de solidarité avec les migrants

Le 17 octobre 2019 – Les communautés ignatiennes souscrivent à l’appel des Provinciaux des Jésuites de marcher en solidarité avec les migrants et les demandeurs d’asile. À la suite de la réunion des Provinciaux avec le département de la sécurité intérieure la semaine dernière, des paroisses, des universités, des écoles secondaires et des particuliers aux États-Unis et au Canada ont pris des mesures pour défendre les migrants et les accueillir.

À la paroisse Saint-Ignace de San Francisco, les paroissiens ont préparé leurs sacs de couchage et leurs pyjamas afin de passer une nuit en solidarité avec les migrants. Par la prière et l'enseignement, la congrégation a réclamé la fin de la séparation des familles et la fin de la détention de migrants.

Se servant des ressources de notre site www.jesuits.org/migration, les étudiants et le personnel de l’université Creighton ont envoyé plus de 700 cartes postales à 48 représentants du Congrès et à 55 sénateurs, afin de faire valoir une politique immigratoire d’ouverture. Les militants sur le campus ont passé plus de 135 appels téléphoniques à leurs représentants, et cela, rien que le 2 octobre.

Dans les écoles secondaires jésuites, les étudiants ont suivi l’appel à la solidarité lors de réunions législatives et de campagnes d’écriture de lettres.

Des étudiants sont à l’initiative d’une réunion avec le sénateur de l'Oregon, Ron Wyden, pour défendre les intérêts des migrants.

Cent étudiants de l’école préparatoire de Seattle ont signé des lettres exhortant leurs représentants élus à affirmer la dignité humaine des immigrants, des réfugiés et des demandeurs d'asile.(Seattle Prep) À Los Angeles, un groupe d'élèves de la Loyola High School, directement affectés par les politiques d'immigration, dont la DACA, ont rejoint le Proyecto Pastoral lors d'une réunion avec Jimmy Gomez, député du Congrès, afin de partager leurs histoires personnelles.(Loyola High School)     

Un groupe de la paroisse Saint-Aloysius de Spokane, dans l'État de Washington, a plongé à fond dans les enjeux présents à la frontière américano-mexicaine. Au cours d’un programme d’éducation sur la migration qui a duré une semaine, les paroissiens se sont rendus dans le désert de Sonora, près de Nogales, en Arizona, où de nombreux migrants tentent d’effectuer la dangereuse traversée afin d’entrer aux États-Unis. Ils ont également rencontré des familles de migrants, ainsi que les ministères comme l’Initiative frontalière Kino (Kino Border Initiative) qui leur viennent en aide.


Un participant place une croix pour honorer la mémoire d'un migrant décédé pendant sa traversée du désert de Sonora. (St. Aloysius Parish)

Cette semaine à l'université Xavier de Cincinnati et sa chapelle Bellarmine, la communauté célèbre le Undocuweek (NdT : une semaine consacrée à la sensibilisation de la cause immigrante) par le biais de veillées, de revendications et d'un concert caritatif. La chapelle a recueilli plus de 200 lettres appelant à une réforme complète de l'immigration et à une augmentation du nombre de réfugiés réinstallés, dans le but de les faire parvenir au sénateur de l'Ohio, Rob Portman. Le 13 octobre, une vigile a eu lieu afin d’honorer la mémoire de sept enfants tués alors qu'ils étaient sous la garde de l’Immigration and Customs Enforcement (ICE). Le 18 octobre, la chapelle et les étudiants de l’université Xavier organiseront un concert-bénéfice au profit de l’Initiative frontalière Kino et de la Ligue des citoyens latino-américains unis (League of United Latin-American Citizens).

Les fidèles de la chapelle Bellarmine bénissent une famille migrante du Salvador.(Bellarmine Chapel)

Au Canada, le Centre justice et foi (CJF) fait partie d’une campagne de sensibilisation populaire contre la construction d’un nouveau centre de détention de migrants à Laval, au Québec. Lors d'une conférence le 15 octobre, le CJF a invité les organisateurs de la campagne à discuter des enjeux liés à la détention de migrants au Canada et comment mettre fin à leur incarcération. Les participants ont également entendu le témoignage d'un réfugié autochtone du Mexique qui a été détenu dans l'un de ces centres.

Des militants affiliés au CJF protestent la construction d'un nouveau centre de détention pour migrants au Québec. (CJF)

La semaine dernière, après des années d’instabilité, une famille de migrants a trouvé refuge à Notre-Dame de Guadalupe, à San Diego. La paroisse a accueilli la mère, Emaniza, qui a été arrachée à son domicile en Haïti après le séisme de 2011. Elle s'est réinstallée au Vénézuéla où elle a eu trois enfants, mais la violence et l'instabilité économique l'ont obligée à fuir via l'Amérique centrale. Les paroissiens de Notre-Dame de Guadalupe logent la famille dans une maison rénovée, où Emaniza est assignée à résidence jusqu'à ce que sa demande d’asile soit entendue.

La paroisse Notre-Dame de Guadalupe accueille Emaniza et ses trois enfants (au centre) dans leur nouvelle maison.(Our Lady of Guadalupe Parish)

Pour les membres de la paroisse étudiante de Saint-Mary à Ann Arbor, dans le Michigan, la solidarité avec les migrants signifie littéralement marcher et se déplacer en voiture avec eux. La paroisse organise régulièrement des séances de conduite afin de préparer les volontaires à accompagner les paroissiens sans papiers (qui ne peuvent pas détenir de permis de conduire conformément à la loi du Michigan) à leurs rendez-vous devant les tribunaux ou ICE, ainsi que pour d’autres déplacements. La congrégation a également participé à une conférence sur l'immigration au diocèse de Lansing regroupant 100 dirigeants religieux, laïcs et migrants.

Une centaine de personnes de toutes parts du diocèse de Lansing se sont réunies pour en savoir davantage sur la façon comment leurs communautés paroissiales peuvent aider leurs frères et sœurs migrants. (St. Mary's Student Parish)

Dans le même ordre d’idées, le diocèse de Spokane a organisé le 10 octobre une journée de revendication intitulée : « Témoignage tout en prière – marcher solidairement avec les immigrants ». Les participants ont d’abord rencontré des représentants de la sénatrice Patty Murray afin d’exprimer leur inquiétude face au traitement réservé aux migrants à Washington. Les fidèles se sont ensuite rendus au centre commercial Intermodal situé à proximité, là où un nombre de migrants sans papiers avaient récemment été arrêtés.

Les membres du diocèse de Spokane bénissent un centre commercial où des migrants sans papiers ont été arrêtés par ICE. Les paroissiens bénissent un centre commercial dans Spokane. (St. Aloysius)

Suivant l’initiative des Provinciaux, de nombreuses communautés ont organisé des réunions de sensibilisation avec leurs représentants locaux et fédéraux pour discuter de politiques relatives au droit d’asile et à l’immigration.

Trois dirigeants jésuites (à l'arrière droite, Michael Coffey, David Shields et John Sealey) et leurs collègues ont rencontré la représentante du Wisconsin, Gwen Moore, afin de discuter de la portée des changements au règlement concernant le retour en cas de refus du droit d’asile. Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées devant le bureau de la sénatrice de l’Arizona, Martha McSally, pour défendre les droits des demandeurs d’asile.(Brophy Prep)

Marchant en procession, les étudiants de l’université de Santa Clara prient pour les souffrances subies à la frontière. Eddie Ngo, SJ, porte une croix du Salvador. (Santa Clara University)

Des membres de la paroisse St. Francis Xavier de Missoula prient pour les migrants le 10 octobre.(St. Francis Xavier)

Rejoignez les Provinciaux et notre réseau ignatien pour réclamer une réforme de la politique d'immigration aux États-Unis et au Canada. Impliquez-vous ici.


Nouvelles récentes

2 juillet 2020 — Dans trop de nos cœurs, le péché du racisme germe à longueur d’année. Ici, notre méditation analyse en quoi nos actions et nos privilèges contribuent à détruire la dignité et l’humanité de la communauté noire aux États-Unis.

Dans un arrêt historique rendu aujourd'hui, la Cour suprême des États-Unis a maintenu le programme DACA.

Mgr Murry est décédé è l’âge de 71 ans, au terme d’un combat contre la leucémie.

La spiritualité ignacienne nous fournit les outils nécessaires pour naviguer dans l’économie à la demande, pendant la pandémie et au-delà.

5 juin 2020 — « En tant que Noir vivant aux États-Unis, la vidéo de George Floyd qu’on étouffe me confirme que les relations avec la police de ce pays restent pour nous une plaie à vif; comment espérer que les rapports entre la communauté noire et la police changent avant longtemps?

Les périodes de crise nous amènent à réfléchir. Internet déborde d’articles du genre « Ce que j’ai appris pendant la pandémie. »

Pour égayer cette étrange saison de collations des grades, nous proposons ici un classement des mascottes des collèges et universités jésuites des États-Unis.

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



Demontreville Jesuit Retreat House
The Demontreville Jesuit Retreat House is located on the shores of Lake De Montreville in Lake Elmo, Minn.