Nouvelles
Prononcer ses premiers vœux de jésuite au milieu de la révolution au Liban

Par Dan Corrou sj

4 décembre 2019— « Devant toute la cour céleste, je fais vœux (cris de « révolution, révolution » en provenance de l’extérieur) de pauvreté perpétuelle, de chasteté et d’obéissance à la Compagnie de Jésus… »

Le 16 novembre 2019, Ramez Kamel sj et Christian Georges sj, jésuites de la province du Proche Orient, ont prononcé leurs premiers vœux dans la Compagnie de Jésus, à Beyrouth, au Liban. Alors qu’ils les prononçaient, agenouillés devant le Corps et le Sang du Christ, de grandes clameurs montaient de l’extérieur : « Thowra, Thowra (révolution! Révolution!). Des cris révolutionnaires réclamant la liberté et la justice s’élevaient de la foule envahissant la rue près de la résidence jésuite.

Tout au long du mois dernier, le Liban a vécu un réveil de la conscience politique et sociale qui remet en question le statu quo de l’élite politique. Des dizaines de milliers de personnes manifestent régulièrement dans toutes les régions du pays, bloquant les routes principales et protestant par de larges mouvements de grève dans les secteurs économiques importants. Ces manifestations se produisent régulièrement et nous sommes tous habitués aux foules et aux chants. Néanmoins, le croisement de ses chants avec les vœux a eu un immense impact. Chanter les traductions en arabe de : « Here I am Lord » et de « Nada te turbe » nous a permis de savourer l’Esprit à l’œuvre en ce moment bien précis.

Je me suis retrouvé à prier avec saint Ignace et les martyrs de l’université au El Salvador (dont nous fêtions l’anniversaire ce jour-là). Avec eux, je me suis retrouvé profondément consolé par le fait que ces vœux aient été prononcés au milieu de ce mélange complexe de profondes aspirations sociales, de joie, de chaos et d’incertitude.

Dans les Exercices spirituels, Ignace nous invite à contempler la Trinité qui choisit d’envoyer le Christ vivre parmi nous. La Trinité ne regarde pas le monde comme il devrait être. Elle le regarde dans toute sa réalité confuse, chaotique, injuste et blessée.

David Fleming sj écrit, dans « Draw me into Your Friendship”: “Avec Dieu, je peux entendre les gens rire et pleurer, certains crient et hurlent, d’autres prient ou maudissent. »

La Trinité désire être pleinement incarnée dans cette imperfection et l’accompagner vers la plénitude de la vie.  C’est en quoi consiste notre vocation chrétienne et ignacienne. Le corps du Christ n’est pas présent seulement quand tout est parfait. Le Christ est présent dans la confusion des entre-deux. C’est à partir de cette confusion que notre vocation émerge.

Au cours de la célébration pour Ramez et Christian, je me suis demandé s’il était peut-être plus approprié pour les jésuites de prononcer leurs vœux au milieu d’une révolution bruyante plutôt que dans le calme serein d’une chapelle. Nous promettons d’être libre pour aimer le monde comme Dieu l’aime. Nous promettons d’être libre afin de nous incorporer pleinement au corps confus du Christ. Nous promettons d’être des instruments d’instabilité créatrice en tous lieux et en tout temps. Nous promettons de vivre solidairement et en réconciliation avec courage et amour.

Il y a quelque chose de révolutionnaire dans cette liberté qu’apporte les vœux. Cela n’avait jamais été si claire pour moi que durant la fin de semaine dernière.

Extrait de la formule des vœux jésuites : « Comme vous avez librement mis en moi le désir de faire cette offrande puissiez-vous me combler également de votre grâce abondante afin qu’il se réalise. »

Père Dan Corrou sj, sert actuellement à Beyrouth, au Liban. Vous pouvez écouter cette histoire et un peu plus en baladodiffusion AMDG Podcast (en anglais).


Nouvelles récentes

La Conférence jésuite recevait le congrès annuel des experts en migration du Réseau ignacien mondial de plaidoyer.

18 février 2020 — Christian J. Cashman sera le prochain président de l’École préparatoire Fairfield, à Fairfield dans le Connecticut.

13 février 2020 — Le père Fogarty arrive à Sel + Lumière média muni de diplômes en philosophie, en théologie, en leadership et en administration.

Le père Mueller entrera en fonction le 1er juillet.

2 février — L’été dernier, je me suis rendue à la frontière entre l’Arizona et le Mexique.

Voici le texte complet de l’homélie du père Tim Kesicki à la Messe ignacienne pour la vie.

Shannon K. Evans, autrice et mère de cinq enfants, raconte les moments de grâce de son quotidien.

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



White House Jesuit Retreat Center
The White House Jesuit Retreat Center is located on a beautiful 80-acre campus on the bluffs of the Mississippi River in St. Louis.