Nouvelles
Huit conseils du Supérieur Général jésuite pour faire face au coronavirus

Le 2 avril 2020 – Le Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, le Père Arturo Sosa, SJ, a partagé ses réflexions avec la grande famille ignacienne aujourd’hui en direct dans le cadre d’un webinaire sur la pandémie de COVID-19. Ses commentaires soulignaient les thèmes que l’on retrouve dans les Préférences apostoliques universelles, maintenant plus pertinentes que jamais comme source de conseils pour les jésuites et leurs collaborateurs durant cette pandémie.

N’oubliez pas ceux qui vivent dans la pauvreté

« Mes premières pensées sont pour les pauvres et ceux et celles en marge de notre société », a déclaré le Père Sosa, soulignant que de nombreuses personnes n’ont qu’un accès limité aux soins de santé, à l’eau potable, et même au savon pour se laver les mains.

« Et pour ceux qui ont toujours un emploi, bon nombre d’entre eux doivent décider de travailler ou non. Cela peut ressembler à un choix entre la maladie et la famine.

Aujourd’hui, je vous dis : La Compagnie de Jésus ne vous oublie pas. Nous sommes avec vous, nous vous accompagnons. Dites-nous comment nous pouvons vous aider et nous ferons de notre mieux pour y arriver. »

Apprenez-en davantage (en anglais) sur la manière dont la Compagnie de Jésus continue de s’occuper de ceux qui en ont le plus besoin durant cette période difficile.

Les jésuites âgés jouent un rôle essentiel

Le Père Sosa a rejeté la notion que les jésuites vivant dans des infirmeries ou des maisons de retraite n’ont aucun rôle à jouer durant cette période.

« Vous êtes envoyés à l’infirmerie avec une mission : prier pour la Compagnie, l’Église et le peuple. Je pense que ceux qui se trouvent dans des infirmeries pour l’instant ont une mission bien spéciale. Nous avons besoin de vos prières.

Vous devez nous aider à entrer réellement en contact avec Dieu, avec la souffrance. Parce que beaucoup d’entre vous souffrent. »

Renouveler son engagement envers la vie communautaire

« La communauté est également une mission », a expliqué le Père Sosa, réagissant au fait que les jésuites ne sont pas habitués à passer toute la journée dans la maison communautaire jésuite. « Ce n’est pas juste d’avoir une chambre dans la même maison.

Cette période est l’occasion de découvrir de nouvelles choses sur nos frères jésuites. C’est notre communauté, a indiqué le Père Sosa. Ensemble, nous devons nous soutenir les uns les autres. »

Lire les rêveries du Père Ted Penton, SJ durant sa quarantaine communautaire. 

N’oubliez pas votre vœu d’obéissance

« L’obéissance est dirigée par le Saint-Esprit », a expliqué le Père Sosa, réagissant aux sentiments de certains jésuites déchirés par les directives des autorités civiles les obligeant à ne pas s’approcher de leurs sites de mission.

Toutefois, le Père Général a souligné le rôle que les autorités civiles jouent pour limiter la propagation du virus. « Les autorités civiles sont responsables en ce moment. Non seulement sommes-nous sous leurs ordres, mais il s’agit d’un élément à considérer dans notre discernement. »

Donnant l’exemple de la vie de Saint Louis de Gonzague, le jeune jésuite mort en aidant les victimes d’une épidémie en 1591, le Père Sosa a fait remarquer : « Notre priorité n’est pas de nous protéger. Nous nous protégeons pour pouvoir servir les autres. »

Répondre de façon créative 

« Je suis les nombreuses initiatives créatives qui ont été prises, a expliqué le Père Sosa. Et je vous encourage à discerner, ensemble, le meilleur moyen de rester près de ceux et celles dans le besoin. Je vous encourage à continuer d’écouter la voix du Saint-Esprit. »

Notant le besoin des hommes et des femmes de Dieu de continuer à vivre leur foi, le Père Sosa a mis l’accent sur les médias sociaux. « De nombreuses personnes prient ensemble dans les médias sociaux, elles veulent professer leur foi.

Nous voulons que cette période devienne une occasion. Nous voulons sérieusement répondre à cette invitation. »

Il a continué : « Il existe tant de moyens de rester en contact, tout le monde possède un téléphone cellulaire. Nous pouvons les encourager et les inviter à prier. »


Vivre une Semaine sainte authentique

« La COVID-19 nous donne l’occasion de nous pencher sur l’Évangile, a expliqué le Père Sosa. L’histoire de Jésus n’est pas l’histoire d’un seul homme, c’est l’histoire de l’humanité et la manière dont Dieu nous montre la voie pour devenir plus humain à travers cette souffrance.

Si nous pouvons vraiment contempler Jésus sur la croix, nous trouverons les personnes crucifiées aujourd’hui. »

Rencontrez le Christ durant cette Semaine sainte à l’aide de la retraite numérique Into the Cave (en anglais).

Jetez les bases pour l’avenir

« Nous devons être guidés par l’audace, a expliqué le Père Sosa, reprenant les mots utilisés par le Pape François. La grâce de la vie chrétienne nous a libérés de nos peurs.

Pour cette raison, nous ne pouvons pas considérer cette crise comme un cauchemar dont nous nous réveillerons et reprendre une vie normale. Au contraire — nous devons changer,  sinon la prochaine crise sera pire.

Le risque est que nous devenions trop prudents. Je ne veux pas d’une Compagnie de Jésus méfiante et trop prudente. Tout comme le Saint-Père veut que l’Église devienne un hôpital mobile, je rêve d’une Compagnie qui accomplit de grandes choses. »

Apprenez du visionnaire Saint Joseph Pignatelli, SJ.

N’oubliez pas que nous sommes une seule famille humaine

« Surmonter une crise comme celle que nous vivons est possible lorsque nous comprenons l’importance du bien commun et prenons nos responsabilités sérieusement.

Cette situation nous montre que nous devons avancer ensemble. »


Nouvelles récentes

Les périodes de crise nous amènent à réfléchir. Internet déborde d’articles du genre « Ce que j’ai appris pendant la pandémie. »

Pour égayer cette étrange saison de collations des grades, nous proposons ici un classement des mascottes des collèges et universités jésuites des États-Unis.

Réfugié somalien en Jordanie, Hassan Abdullahi partage son expérience pendant la COVID-19.

Shannon K. Evans, autrice et mère de cinq enfants, raconte les moments de grâce de son quotidien.

En pensant à ce que signifiait le coronavirus pour sa famille, et pour les personnes dans la marge, Caron Bellm a écrit la « Prière pour une pandémie », aujourd’hui largement diffusée.

Le père O’Hare est décédé le 29 mars 2020 dans le Bronx, à New York, au terme d’une longue maladie. Il avait 89 ans.

Que peut nous apprendre la vie de ce saint jésuite pour la pandémie actuelle?

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



White House Jesuit Retreat Center
The White House Jesuit Retreat Center is located on a beautiful 80-acre campus on the bluffs of the Mississippi River in St. Louis.