Nouvelles
Ancien directeur de la revue America et ancien président de l’université Fordham, le père Joseph A. O’Hare meurt à 89 ans

6 avril 2020 — Le père jésuite Joseph A. O’Hare, qui a été directeur de la revue America de 1975 à 1984 et dont la présidence a transformé l’université Fordham, est décédé le 29 mars 2020 à Murray-Weigel Hall dans le Bronx, au terme d’une longue maladie. Il avait 89 ans.

Le père O’Hare, SJ, était né à New York le 12 février 1931. Tout de suite après ses études secondaires à la Regis High School, il entra dans la Compagnie de Jésus le 30 juillet 1948.

En 1952, le père O’Hare se rendit à Cebu City aux Philippines pour étudier la philosophie au Berchmans College. De 1955 à 1958, il enseigna le latin, l’anglais, les humanités et l’histoire à l’Ateneo de Manila aux Philippines.

Rentré aux États-Unis pour faire sa théologie au Woodstock College, dans le Maryland, il fut ordonné prêtre le 17 juin 1961. En 1962, il partait faire son troisième an à Drogen, en Belgique.

Après son troisième an, le père O’Hare revint aux États-Unis où il entreprit des études supérieures en philosophie à l’université Fordham (1963-1968); ce cycle d’études allait inclure une année à la Sorbonne à Paris. Après avoir obtenu son doctorat, il retourna aux Philippines enseigner la philosophie à l’Ateneo de Manila et à la Maison d’études Loyola (1968-1972).

Le père O’Hare rentra aux États-Unis en 1972; il commença alors sa carrière au magazine America, d’abord comme rédacteur et directeur adjoint, puis comme directeur à compter de 1975. En 1980, en plus de diriger la revue, il devenait supérieur d’America House.

En 1984, il fut nommé président de l’université Fordham dans le Bronx, à New York, poste qu’il occupa jusqu’en 2003. Son mandat allait être le plus long qu’ait jamais exercé un président dans les 178 années d’histoire de l’université. Pendant cette période, il fut aussi nommé président de l’Association des collèges et universités jésuites et de l’Association des collèges et universités catholiques des États-Unis.

Le père O’Hare fut en outre un fonctionnaire consciencieux. Le maire de New York Edward I. Koch le nomma au Comité des nominations du maire et au Comité pour la révision de la Charte. En 1988, il devenait le premier président du Conseil de financement des campagnes de la ville, poste auquel le renomma deux fois le maire Rudolph Giuliani, de sorte qu’il servit au Conseil jusqu’en 2003.

Sa prochaine nomination le ramena au magazine America, comme directeur adjoint. En 2004, il exerça la charge de président intérimaire de son alma mater, Regis High School, avant de revenir au sein de l’équipe d’America en 2005 et d’y rependre le poste de directeur adjoint jusqu’en 2011.

En 2012, des raisons de santé amenèrent le père O’Hare à emménager à Murray-Weigel avec pour mission de prier pour l’Église et pour la Compagnie de Jésus. Il animait la communauté par sa vivacité d’esprit, ses histoires et ses illustres visiteurs, dont la juge Sonia Sotomayor, de la Cour suprême des États-Unis, qui parlait du père O’Hare comme de « l’un de mes héros ». Qu’il repose en paix avec le Seigneur qu’il a si bien servi. [Sources: Jesuits East, America]


Nouvelles récentes

Les périodes de crise nous amènent à réfléchir. Internet déborde d’articles du genre « Ce que j’ai appris pendant la pandémie. »

Pour égayer cette étrange saison de collations des grades, nous proposons ici un classement des mascottes des collèges et universités jésuites des États-Unis.

Réfugié somalien en Jordanie, Hassan Abdullahi partage son expérience pendant la COVID-19.

Shannon K. Evans, autrice et mère de cinq enfants, raconte les moments de grâce de son quotidien.

En pensant à ce que signifiait le coronavirus pour sa famille, et pour les personnes dans la marge, Caron Bellm a écrit la « Prière pour une pandémie », aujourd’hui largement diffusée.

Que peut nous apprendre la vie de ce saint jésuite pour la pandémie actuelle?

Ma première nuit en quarantaine, je n’ai pas trop bien dormi.

visualisez toutes les nouvelles

Nouvelles de recherche

Publications
Depuis que Saint Ignace a acheté une première presse en 1556, les jésuites ont été engagés dans les communications. Aujourd'hui la Compagnie de Jésus publie un certain nombre de publications et de revues reconnues. Cliquez ici pour accéder à nos publications les plus récentes.

America - 7/20/15

America - 7/6/15

America - 6/22/15



White House Jesuit Retreat Center
The White House Jesuit Retreat Center is located on a beautiful 80-acre campus on the bluffs of the Mississippi River in St. Louis.